Une proposition originale pour accompagner les personnes les plus fragiles du 19ème arrondissement de Paris dans le respect de leur choix de vie

Le pourquoi de l'association

Destinée à soutenir l’action du service «  Le Carrefour des Solidarités » de la Fondation Maison des Champs, l’association « Les Amis du Carrefour » s’est créée fin 2010.

Elle permet aussi, dans la droite ligne de la philosophie du Carrefour des Solidarités, aux bénéficiaires d’en devenir adhérents et par là même de renouer du lien social.

 

En effet, le Carrefour des solidarités a pour mission l’accompagnement des personnes âgées et/ou fragilisées du 19ème arrondissement en complément des institutions travaillant sur ce secteur : le but est de permettre à ces bénéficiaires de rester à leur domicile, de leur offrir des services originaux (petit bricolage, aide administrative…) et enfin de rompre leur isolement.

Sa grande originalité est de fonctionner grâce à de nombreux bénévoles (environ 80) dont l’action est orchestrée par deux permanents salariés.

De nombreuses activités se déroulent dans les locaux de la rue de Crimée : tous les après-midis des animations assurées par les bénévoles sont proposées aux bénéficiaires : peinture, peinture à la cire, scrabble, sophrologie, goûter philo, tricot, manucure, atelier d’écritures, gym douce, sorties culturelles ….

 

L’association des Amis du Carrefour enrichit l’action du Carrefour des Solidarités par des actions se déroulant le week-end et par des subsides venant notamment des adhésions et du produit de brocantes.

 

Pour quels objectifs

Les services proposés par les institutions permettent aux personnes âgées et/ou fragilisées de notre arrondissement de rester à leur domicile : par les prestations des assistants de vie sociale notamment. Mais ces aides ne se déroulent que pendant la semaine et souvent nos bénéficiaires n’ont aucune incursion de la « vraie vie » le samedi et le dimanche.

Outre les visites de convivialité, le fait que le local de la rue de Crimée soit ouvert le dimanche rompt cette grande plage de solitude.

Quelles sont les valeurs qui animent les bénévoles de l'association

L’Association des Amis du Carrefour adhère aux valeurs défendues par la Fondation Maison des Champs, et qui sont :

- le devoir humain d’accompagner l’autre dans son habitat jusque dans les situations de plus grande fragilité et jusqu’au terme de sa vie,

- le respect absolu de la personne accompagnée dans ses choix et ses droits,

- l’exigence de la qualité des services apportés en interdépendance avec le développement et la reconnaissance des compétences des professionnels de la Fondation,

- la nécessité d’être en permanence en état de veille et d’alerte pour répondre aux nouvelles situations de fragilité ou d’exclusion des personnes,

- le caractère non lucratif des actions de la Fondation, attachée à son statut, qui l’oblige à consacrer toutes ses ressources à la mise en œuvre de ses missions.

Pour qui

L’action de l’Association des Amis du Carrefour est destinée aux personnes suivies par le Carrefour des Solidarités : toute personne du 19ème arrondissement, isolée, exclue, fragilisée et /ou vivant dans la précarité peut faire appel aux services conjugués du Carrefour et de l’Association.

 

L’Association grâce à sa présence dans les brocantes, à son petit journal « Passe Partout » et à sa présence un dimanche après-midi par mois dans le local du Carrefour permet de faire connaître les services offerts à de futurs bénévoles ou futurs bénéficiaires.

Que fait l'association?

Ses actions en lien direct avec les bénéficiaires :

  • les dimanches après midi (une fois par mois) : l’association fait intervenir des artistes pendant environ une heure (sont déjà venus : plusieurs conteuses, un comédien, un petit ensemble de musique de chambre, une conférencière sur l’artisanat algérien), ensuite un goûter permet à l’assistance de prolonger ce moment et souvent une partie de scrabble réunit les présents.

  • Un petit journal bimestriel (Passe Partout visible sur le site) en gros caractères présente les événements passés et à venir, avec des gros plans sur un atelier (peintures à la cire, manucure, sorties culturelles…)

 

  • Les brocantes : les bénéficiaires confient des objets dont ils souhaitent se défaire aux bénévoles. La participation aux brocantes est de l’ordre de quatre dans l’année. Cette action a un triple bénéfice, d’ordre pécuniaire évidemment, mais également dans l’implication des personnes aidées qui trouvent là une occasion de lien social ainsi qu’une visibilité des actions de l’association dans le quartier.

 

 

 

  • Les sorties culturelles, organisées par une bénévole, sont financées en partie grâce au Champ Social de la Mairie de Paris et par la trésorerie de l’association . Les bénéficiaires peuvent ainsi profiter des collections permanentes des musées, d’expositions, de concerts, de visites au zoo… L’onglet « sorties » de ce site témoigne des nombreuses propositions de sorties (environ 3 par mois).

  • Et enfin l’Association des Amis du Carrefour se doit aussi de rechercher des fonds qui permettraient d’envisager d’autres actions en répondant à des appels à projets et en recherchant des dons.

Qui collabore à l'association ?

Les deux salariés du Carrefour des Solidarités permettent à l’association de fonctionner : par leur recherche incessante de nouveaux bénévoles pour combler le turn over, par leur soutien logistique (recherche de chauffeurs bénévoles pour les personnes à mobilité réduite par exemple) et par la convivialité qu’ils apportent au local du Carrefour.

- Les nombreux bénévoles qui apprécient le respect de leur statut et qui apportent leur savoir-faire : celle-ci a proposé des après midis sophrologie, celui-là philosophe anime des goûters philo, ceux qui savent tenir marteau, tournevis vont dépanner les personnes aidées, ceux là aident au suivi administratif des factures, impôts et autres papiers préoccupants, et enfin beaucoup apportent la vie dans ces foyers solitaires en faisant une simple visite de convivialité.

Une réunion mensuelle permet de souder l’équipe des bénévoles et de réfléchir à des réponses aux questions soulevées par l’accompagnement des bénéficiaires.

- De nombreux élèves en cursus sanitaire et social, ainsi que des volontaires collaborent, le temps d’un stage aux activités du Carrefour.